Merveille de la rencontre improbable entre la folie
des artistes et celle des spectateurs. 

Merveille d’un délire commun, poétique par essence.

interprètes
_

GWENDAL ANGLADE

COMÉDIEN

Formé au cours René Simon et à l’Ecole du Studio Théâtre d’Asnières, Gwendal Anglade interprète Puck dans Le songe d’une nuit d’été mis en scène par Jean-Louis Martin-Barbaz, Jacques dans Jacques ou la soumission mis en scène par Hervé Van Der Meulen, Etienne dans Occupe toi d’Amélie mis en scène par Jean-Louis Martin-Barbaz, Garbenco dans L’homosexuel ou la difficulté de s’exprimer mis en scène par Julie Deliquet, Ivan dans Le Mandat de Nikolaï Erdman, mis en scène par Stéphane Douret, Carl dans Le chemin des passes dangereuses de Michel Marc Bouchard mis en scène par Claude Cretient… En 2009, dans le cadre de l’École des maîtres et sous la direction d’Arthur Nauzyciel, il joue A doll’s house d’Ibsen en tournée à Liège, Reims, Rome et Lisbonne. La même année, il participe à la création du collectif In Vitro dirigé par Julie Deliquet. Gwendal joue dans les trois créations du collectif : Derniers Remords avant l’oubli de Lagarce, La Noce de Brecht et Nous sommes seuls maintenant (création collective). En 2013 Gwendal joue dans Naissance de Julien Guyomart au TGP à Saint Denis. À la rentrée 2014, le triptyque du collectif In Vitro est repris dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Il joue ensuite au Théâtre de l’Aquarium, dans la pièce Peggy Pickit voit la face de Dieu de Roland Schimmelpfennig, mis en scène par Aurelie Van Den Daele.
En 2015, dans le cadre du festival d’Automne, il créé Catherine et Christian avec le collectif In Vitro, au CDN de Saint-Denis puis en tournée. En 2018, il joue dans Mélancolie(s), création au CDN de Lorient, reprise au théâtre de la Bastille et actuellement en tournée.
Il collabore avec la compagnie Gaëlle Lebert-Vagu’Only sur Night and Day.

ISABELLE DRUET

MEZZO-SOPRANO

Révélation Lyrique des Victoires de la Musique 2010, la mezzo-soprano Isabelle Druet mène avec un égal bonheur une carrière tant en concert et récital que dans l’opéra sur de nombreuses scènes prestigieuses. Ainsi, cette saison, Isabelle Druet tient le rôle-titre de Carmen à Nancy et Metz, elle est Didon dans Didon et Enée à Besançon et en tournée, au Théâtre de l’Athénée, à Versailles, Quimper, Angoulême, la Rochelle et Bourges, la 2ème Dame dans La Flûte Enchantée à l’Opéra d’Avignon ; et sous la baguette d’Hervé Niquet, elle est à l’affiche du Carnaval de Venise de Campra (Festival d’Utrecht, Théâtre des Champs-Elysées). On peut l’entendre accompagnée d’orchestres tels que Pygmalion pour La Messe en Si à l’Opéra de Bordeaux, Le Poème Harmonique pour plusieurs programmes notamment à la salle Gaveau, ou encore l’Ensemble Orchestral de Paris dans Le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn avec le Théâtre des Champs Elysées. Avec la Fondation Royaumont, elle est à l’affiche de La Damoiselle Elue et d’un récital au Théâtre de l’Athénée. Elle retrouve également la scène de l’Opéra Comique où elle interprète, ainsi qu’à l’Opéra de Rouen, les rôles de Charite et Mélisse dans Cadmus et Hermione avec le Poème Harmonique.
Isabelle Druet aime à sortir des sentiers battus : musiques traditionnelles, opéras de rues, récital équestre… Il lui tient à coeur de partager son art vocal avec le plus grand nombre. Elle collabore avec la compagnie Gaëlle Lebert-Vagu’Only sur l’Aurore.

 

MIKAEL CHIRINIAN

COMÉDIEN

Après une formation au cours Périmony, Mikael Chirinian travaille au Théâtre avec Hermine Karagueuz, Victor Gauthier, Adrien De Van, Pauline Bureau, Philippe Awat, Arthur Jugnot et Salomé Lelouch.
Au cinéma et à la télévision on a pu le voir sous la direction de François Dupeyron, Tonie Marshall, Amos Gitaï, Yann Moix, Rodolphe Tissot, Marina De Van.
On peut le voir dans la série Mafiosa et Tunnel sur Canal + et aussi dans la série Ainsi soit il sur Arte.
Puis il participe aussi à la série Petits meutres d’Agatha Christie pour France 2 et aussi dans 48h pour France 5.
Mikael a adapté et joué, seul en scène (sous la direction d’Anne Bouvier) Rapport sur moi de Gregoire Bouillier et La liste de mes envies de Grégoire Delacourt, spectacle pour lequel il a été nominé aux Molières 2014.
L’ombre de la baleine qu’il joue actuellement en tournée est son troisième seul en scène créé en collaboration avec Anne Bouvier mais aussi sa première pièce écrite, en collaboration avec Océanerosemarie .
Par ailleurs, il a mis en scène Océanerosemarie dans Chatons Violents au théâtre de la Gaité Montparnasse.

DAVID TALBOT

COMÉDIEN

Il a suivi sa formation au cours Périmony. Il débute au théatre Grévin dans Ainsi va la vie sous la direction de Julien Rochefort, puis il joue dans J’aime beaucoup ce que vous faîtes de Carole Greep mis en scène par Xavier Letourneur au Café de la gare et au Palais des Glaces. Plus récemment on a pu le voir dans Chat en poche mis en scène par Pierre Laville au théâtre Saint-Georges, au théâtre de la tempête dans Troubles, féerie familiale mis en scène par Jean-Marie Galey et dans Rêves mis en scène par Philippe Adrien, dans La bombe de Carole Greep mis en scène par Rodolphe Sand, dans Le frigo de Copi mis en scène par François Baldassare au théâtre national de Luxembourg, dans La Ronde d’Arthur Schnitzler mis en scène par Marion Bierry et dans deux mises en scène de Sébastien Azzopardi : Le Tour du monde en 80 jours au théâtre du Palais Royal, puis dans Sans Rancune. La saison dernière, il a joué au théâtre de Poche-Montparnasse dans Madame Bovary mis en scène par Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps.
Il a également tourné pour la télévision dans Caméra café, Navarro, Le juge est une femme, Julie Lescaut , Le sang de la vigne et dans Dix pour cent .
En tant qu’auteur il a écrit Train-Train é pericoloso sporgersi mis en scène par La Compagnie c’est bien agréable et joué au Théâtre des Béliers pour le festival d’Avignon puis à la Comédie Bastille à Paris. Il a également co-écrit L’audition qu’il a joué avec Armelle Lesniak et Rodolphe Sand à la Comédie Caumartin et Célibataires mis en scène par Rodolphe Sand au théâtre du Splendid aux côtés de Sandrine Molaro et Laurent Lafitte. Il aussi collaboré avec Carole Greep à l’écriture de Meilleurs Vœux qu’il a mis en scène au théâtre Tristan Bernard et a participé à l’écriture du long métrage Les Gaous.